Lettre d’humeur #1

Nouvelle série d’article, je l’ai appelé « Lettre d’humeur ». Un peu plus personnel qu’un article de blog « conforme », comme si je parlais à mes copines. Comme vous le savez, je suis accès sur la positive attitude, mais cela n’est pas pour autant que je ne traverse pas des moments de doutes, ou d’incertitudes.

On en a tous, et parfois cela fait du bien de lire les pensées d’une autre personne, alors j’espère que cela vous fera du bien. ON VA SE MOTIVER ENSEMBLE OH!

C’est dans un état d’esprit particulier que j’entame ce mois de septembre, et certains d’entre vous l’ont aussi ressenti, et m’en ont fait part. Beaucoup m’ont demandé ce que je faisais à la rentrée, si j’habitais sur Nice ? Sur Montpellier? Si je reprenais les cours, si j’allais travailler, bref beaucoup de questions auxquelles je me suis dis qu’un article serait plus simple pout tout vous expliquer.

Localisation geographique
Tout d’abord, je reste sur Strasbourg. Oui oui oui! Je suis seulement de passage à Nice pour rendre visite à mon papa, et à Montpellier pour voir mon copain (vite vite qu’il rentre sur Strasbourg dans 4 mois). Néamoins, j’aime y passer du temps, profiter d’eux, de la ville et de mes amis sur place. j’ai toujours eu la bougeotte, et j’aime me dire que dès que je pars, l’ambiance y est tout autre.

Ce que je vais faire de mon année :
En ce qui concerne les études, je viens d’avoir ma Licence de communication. Après 2 ans de droit, 2 de commerce, enfin ma Licence. J’ai longuement hésité à faire un Master 1, à continuer mes études, ou bien à me prendre une année pour developper mon activité sur instagram et le blog. Pour tout vous dire, il y a un mois, ma décision n’était pas totalement prise. Gros pari de moi à moi, j’ai choisis la dernière option. Pourquoi ? Y a t il un avenir dans ce monde là ?
Pour tout vous dire, je sens que c’est le moment pour moi de me lancer. Alors, oui, peut-être que je ne ferai cela que un an, peut-être que l’année prochaine je reprendrai mes études, qui sait ?
Mais je suis convaincue que si je ne le fais pas maintenant, je m’en voudrai toute ma vie. Et je ne veux pas me retrouver dans 5 ans à me poser la question fatale « Et si je l’avais fait? ». Donc j’ai décidé de sauter le pas, et de saisir l’opportunité.
Mon entourage n’étant pas convaincu, se faisant du soucis pour moi certainement. Apprendre à gérer mon stress, mes angoisses de l’avenir. Les leurs aussi. Oui, j’ai 24 ans, oui je n’ai « qu’une Licence » diront certains, mais « OUI » je suis heureuse de pouvoir me prendre une année, et d’avoir enfin les réponses à la question que je me pose depuis 1 an :
Où cela me mènera-t-il.

Je ne sais pas si je continuerai l’année prochaine, je sais que je ne ferai pas cela toute ma vie. Je ne sais pas si j’ai ma place dans ce monde là, mais ce qui est certain, c’est que je vous ai vous, que j’aime le lien que j’ai construit petit à petit avec ma communauté, et que de nombreuses choses hyper positives m’arrivent aussi grâce à ce monde là. Je ne veux plus de cette course aux abonnés, de cette concurrence sur les réseaux sociaux. Je déteste ça. Au final cela rime à quoi ? A une concurrence de photos ? A une concurrence de caractère? Je trouve cela si dommage qu’on en arrive à épier le nombre de likes des uns, à en copier les idées et la créativité des autres. Je crois que c’est ce qui m’a le plus freiné pour me lancer. Mais si on communique le plus sincèrement possible, si on dégage ces rayons de soleil qu’on a en nous, et qu’on se laisse enfin dire ce qu’on a envie de dire à notre façon, je pense qu’on peut passer une bonne année ensemble, vous ne croyez pas ?

C’est clairement mon état d’esprit du moment. Je me donne une année. 1 an. Un an ou je vais me mettre à 100% dans cette aventure, car je ne me pardonnerai jamais d’avoir abandonné mon petit monde qui me plait tant au moment où je sens le plus que je peux vivre quelque chose de génial. Je ne le gâcherai pas, ni pas ces concurrences, ni par mes angoisses.

Bref,
tout ca pour dire que mon état d’esprit est quelque peu confus en ce moment, mais que je trouve petit à petit mon équilibre. Pas facile d’évoluer dans un monde en perpétuel changement, grosse angoissée de la vie que je suis. Je prends les choses parfois trop à coeur, parfois je me prends trop la tête à en faire des crises de stress existentiel. NON. Je ne veux plus cela. Cet article « Lettre d’humeur » signe la fin de ces crises de merde. Oui oui, de merde. Parce que tout cela tourne en boucle dans ma tête, que j’essaye de plaire à tout le monde, en oubliant de me plaire à moi en premier lieu. Que finalement, on se monte tellement la tête sur des choses, qu’on en oublie que les gens qui vont aiment réellement, sont là, et veulent seulement votre bien, que vous soyez heureux, en bonne santé.
Tous ces questions, à force de me le poser, m’ont pris le choux, mais vraiment un truc de folie. Alors qu’en vrai, non mais : POURQUOI ? Je suis en bonne santé, j’ai des gens que j’aime, qui m’aiment aussi en retour. J’ai un toit sur la tête et des milliers de projets à l’intérieur. Ahaha non mais sérieusement, c’est fini. J’arrête de me prendre la tête, je vis ma vie sans angoisser pour rien. J’applique la règle des 5 : si dans 5 ans, cela n’aura plus autant d’importance, alors je ne passerai pas plus de 5 secondes à y penser.

Je vais profiter des gens que j’aime, en faisant ce que j’aime, en prenant cette année pour developper mon petit compte instagram, mon blog. Et advienne que pourra ? Pour le moment, c’est comme ça que je veux voir les choses.

Enfin bref, on est vendredi, et j’avais envie d’extérioriser un peu toutes ces choses qui me trottent en tête depuis quasi 1 mois. J’écris pour vous, mais j’écris cet article avant tout pour moi. Et s’il peut en aider certains, je l’espère, à y voir plus clair, alors je n’en serai que plus heureuse.

Partager:

2 Commentaires

    • paulineajung
      Auteur
      septembre 15, 2019 / 9:12

      Merciiii, à toi aussi ma toute belle !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis là en ce moment…

Strasbourg, FRANCE

On se retrouve par ici ?